Détecteur de métaux : peut-on vraiment trouver de l’or ?


Publié par Franck Catégorie Détecteur de métaux 138 vues
Détecteur de métaux : peut-on vraiment trouver de l’or ?

Des pépites d'or… ça vous tente ? Saviez-vous que votre détecteur de métaux était tout à fait capable d'émettre un signal fort à la détection de ces petits morceaux d'or que l'on retrouve à l'état natif dans la nature ? Alors oui, les pépites d'or sont rares, par définition. Mais la chasse au trésor est en soi une aventure palpitante qui vous mènera vers de belles aventures, en solo ou en équipe !

Weeza vous propose un article avec quelques conseils, histoire de maximiser vos chances et de faire les choses dans les règles de l'art. On vous parle des rudiments de l'étude de documentation à faire en amont, des éventuels problèmes que vous allez rencontrer et de la bonne attitude à adopter !

Un travail de documentation en amont, et beaucoup de patience

Avant de rêver à dénicher un trésor doré enfoui sous terre, il y a un préalable qui n'admet aucun compromis : il faut comprendre le fonctionnement de votre détecteur de métaux en profondeur et maîtriser les sons qu'il émet et les ondes qu'il envoie. Les réglages, l'équilibrage au sol et les éventuelles nuisances sont des éléments à maîtriser pour aspirer à trouver des pépites d'or.

Le deuxième secret pour maximiser ses chances de trouver un jour de l'or avec un détecteur de métaux est le suivant : cherchez là où d'autres ont trouvé. Ne vous contentez pas d'aller à la détection des métaux au hasard. Il y a un énorme travail de documentation, d'investigation et de renseignement en amont. Le travail au détecteur de métaux sur le terrain n'est qu'une petite partie de l'aventure.

Vous pouvez également tenter d'identifier des zones où d'anciens détecteurs de métaux ont « évolué ». Cherchez les anciennes piles, des bobines enfouies, etc. Votre détecteur de métaux devrait vous permettre de les identifier sans problème. Cherchez de grandes zones creusées avec des dragues à godets ou de grandes fosses hydrauliques. Les premiers prospecteurs étaient très doués pour trouver de l'or, mais ils n'avaient pas de détecteurs de métaux, vous avez donc la possibilité de trouver l'or qu'ils ont raté, tout simplement !

Une fois que vous avez trouvé une belle zone, il est temps de commencer le travail sur le terrain. La première chose à faire est d'équilibrer votre détecteur de métaux avec la minéralisation du sol. Comme vous avez lu le manuel fourni par le fabricant de votre appareil, vous savez déjà comment faire. Si vous avez vraiment trouvé un bon endroit qui a été travaillé par les premiers prospecteurs d'or, il y a de fortes chances que vous receviez immédiatement un signal fort de votre détecteur. Mais attention : ne vous découragez pas car vous allez trouver, pêle-mêle, un clou rouillé, une veille canette de bière, des petits morceaux de fer, etc. Vous devez être immunisé contre le fléau du prospecteur des temps modernes : les ordures et autres déchets métalliques.

C'est là que l'apprentissage du « langage » de votre détecteur de métaux sera vraiment payant. Même les as de la détection de métaux continuent encore aujourd'hui à réaliser des fouilles conséquentes pour se retrouver avec des déchets métalliques. Cela fait partie du jeu, et il faut l'accepter sans se décourager. Cependant, en connaissant bien votre machine, vous allez pouvoir réduire le nombre de fouilles que vous devrez faire pour éviter de perdre du temps… même si la patience est l'ultime qualité de l'aventurier.

Le réglage de « discrimination » de la qualité devrait permettre de séparer une grande partie des cibles non ferreuses que vous examinez avec votre détecteur, soit en produisant un ton différent de celui des traces d'or, soit en les occultant complètement. Chaque détecteur de métaux traite cette problématique différemment, c'est pourquoi il est extrêmement important d'apprendre à utiliser votre machine et à distinguer les différents types de sons émis par les déchets par rapport à l'or si vous voulez réussir.

La chasse au trésor : un plaisir en soi, quel que soit le résultat

C'est toujours une bonne idée d'apporter une petite pépite d'or pour réaliser un test sur le terrain. Prenez une petite pépite et collez-la sur un jeton de poker, un médiator de guitare ou tout autre objet non métallique qui soit assez gros pour ne pas être perdu. Cela vous aidera à accorder votre oreille au son de l'or et donc aux fréquences et à la typologie de sons auxquelles vous allez devoir prêter la plus grande attention.

Si vous creusez de petits morceaux de plomb, vous êtes sur la bonne voie. Il est presque impossible de distinguer la différence entre le plomb et l'or. Bien que cela puisse être frustrant si vous vous trouvez dans une zone qui a connu des batailles militaires par le passé (présence de balles), c'est en réalité le signe que votre détecteur de métaux est au point et que vous avez l'oreille… car les machines réagissent généralement de la même manière face au plomb et aux pépites d'or. Persévérez et vous serez récompensé !

La détection de métaux pour trouver des pépites d'or est une aventure palpitante mais qui n'aboutira pas à court terme… vous n'êtes pas à la recherche de pièces de monnaie au parc d'à côté ! Les pépites d'or sont généralement très petites, le sol est fortement minéralisé et souvent, des déchets métalliques sont éparpillés un peu partout. D'ailleurs, pour beaucoup de passionnés, la chasse au trésor est un plaisir en soi, quel qu'en soit le résultat. A votre détecteur de métaux et… bonne chance !

A propos du rédacteur

Franck

Fondateur de Weeza, passioné par le monde du Web depuis 2010. Bordelais et fier de l'être, je passe mon temps à chercher les meilleurs produits pour vous :)