Hygromètre mécanique ou électrique : le match


Publié par Franck Catégorie Hygromètre 208 vues
Hygromètre mécanique ou électrique : le match

L'hygrométrie est une affaire d'équilibre. Un air trop sec, et vous voilà avec une gorge sèche, des muqueuses irritées, des maux de têtes des démangeaisons oculaires. Un air trop humide n'est pas mieux, car il réveillera vos allergies, compliquera la respiration des personnes asthmatiques et favorisera l'apparition de moisissures.

Pour maitriser le taux d'humidité de votre chambre, de votre maison ou encore de votre lieu de travail, encore faut-il pouvoir le mesurer ! C'est ici qu'intervient l'hygromètre. Weeza vous propose un comparatif entre les modèles mécaniques (ou analogiques) et électriques pour choisir le bon hygromètre.

L'hygromètre mécanique ou analogique : une précision professionnelle

Les hygromètres mécaniques fonctionnent selon un principe physique simple : les substances organiques (en particulier les substances plus fines telles que la peau (boyau de bœufs notamment et les cheveux humains) se contractent et se dilatent en réponse à l'humidité. La contraction et l'expansion de l'élément capillaire d'un hygromètre mécanique entraînent le ressort à déplacer l'aiguille sur le cadran. L'utilisateur peut ainsi lire la valeur du taux d'humidité sur l'appareil.

Les hygromètres mécaniques peuvent être de simples appareils muraux, des horloges, des instruments en forme de montre ou d'élégants compteurs en laiton qui mesurent l'humidité avec une grande précision. Les hygromètres analogiques de précision « scientifique » peuvent coûter jusqu'à 1 500 €. Ces instruments mécaniques permettent des lectures fiables de l'humidité à la communauté scientifique depuis plusieurs siècles.

Ils doivent cependant être régulièrement testés, calibrés et étalonnés pour assurer des lectures exactes, à fortiori lorsque l'utilisateur professionnel a besoin d'une certaine exactitude. Il est aujourd'hui beaucoup moins compliqué de tester la précision d'un hygromètre mécanique que par le passé, puisqu'il suffit de comparer les résultats obtenus avec les prévisions météorologiques locales.

Vous pouvez également tester la précision et la fiabilité d'un hygromètre analogique en l'enveloppant d'un chiffon humide et en le plaçant dans un contenant scellé. L'aiguille de l'hygromètre mécanique devra afficher au moins 95 % après quelques heures. La plupart des hygromètres mécaniques peuvent être calibrés en tournant simplement une vis prévue à cet effet. Les environnements domestiques considérés comme les plus sains sont ceux dont l'humidité relative se situe entre 40 et 60 %.

Les hygromètres mécaniques de précision sont utilisés pour les mesures intérieures et extérieures ou pour assurer un certain niveau d'humidité dans des environnements contrôlés. Les hygromètres de haute précision mesurent l'humidité avec une marge d'erreur de 1 à 3 %, celle-ci affectant directement le prix à l'achat mais aussi à l'usage. Vous l'aurez compris, les hygromètres mécaniques ne sont pas destinés aux particuliers.

Ces instruments classiques ont l'attrait du style et de l'élégance, avec un look vintage, rétro voire carrément antique. Certains hygromètres mécaniques sont en réalité des objets d'art, et certains collectionneurs peuvent aller jusqu'à l'autre bout du monde pour dénicher une pièce rare.

L'hygromètre électrique : le meilleur choix dans un environnement sec

Les hygromètres électriques basent leurs mesures sur les variations de résistance ou de capacité électrique. Habituellement, une sonde abrite un capteur qui mesure les changements dans une couche de chlorure de lithium ou un autre type de semi-conducteur. Les hygromètres électriques les plus précis passent une quantité de gaz sur un matériau absorbant l'humidité et déterminent la quantité d'eau absorbée en pesant le gaz avant et après le processus.

Les hygromètres électriques fonctionnent par absorption ou adsorption d'eau. Les hygromètres dits « capacitifs » mesurent la condensation pour déterminer comment elle affecte la quantité de courant qu'un matériau peut contenir. De leur côté, les hygromètres dits « résistifs » absorbent l'eau et mesurent la résistance électrique.

Les capteurs capacitifs peuvent résister à la condensation, mais pas les capteurs résistifs. Il faut enfin noter que les deux types d'hygromètres sont vulnérables aux contaminants. On les conseillera aux particuliers qui ont un problème d'air trop sec, car ils sont particulièrement performants dans la mesure de l'hygrométrie dans ce type d'environnement, contrairement aux hygromètres électroniques.

Plus il y a d'eau dans l'air, plus cela affecte la capacité des plaques (capacité de stocker une charge électrique statique). En mesurant la quantité de charge pouvant être stockée, il est possible de mesurer l'humidité rapidement et précisément. Dans un capteur résistif, l'électricité circule à travers une pièce de céramique exposée à l'air. Plus l'humidité est élevée, plus la vapeur d'eau se condense à l'intérieur de la céramique, ce qui modifie sa résistance. La mesure du courant traversant la céramique donne une mesure précise de l'humidité.

Les hygromètres électriques nécessitent également un étalonnage constant. Le seul type d'hygromètre ne nécessitant pas de calibrage reste le psychromètre, s'il est basé sur une mesure de température stable, comme les thermomètres à liquide dans un verre de haute qualité. Le psychromètre peut même être utilisé comme hygromètre témoin ou de référence dans des procédures d'étalonnages simples.

L'hygromètre électronique ou digital : le choix du particulier

Les hygromètres électroniques, ou digitaux, permettent une meilleure lisibilité et ne nécessitent pas d'étalonnage. Il se peut toutefois qu'ils aient besoin d'un certain temps pour s'adapter aux changements soudains de l'humidité et les prendre en compte correctement.

Ces appareils sont équipés de capteurs qui mesurent l'humidité de l'air. L'hygrométrie peut par la suite être lue sur une jauge numérique. S'ils permettent généralement une mesure à précision raisonnable, ils pêchent par une marge d'erreur parfois considérable lorsque le taux d'humidité passe en dessous de 55 %.

La plupart des hygromètres numériques font plus d'un travail : ils sont souvent fournis avec des thermomètres intégrés, par exemple. Certains proposent même un mode mémoire qui leur permet de suivre et de stocker les fluctuations des niveaux d'humidité et des températures sur une certaine période de temps.

L'utilisateur peut par la suite réaliser du traitement de données et transmettre les informations sur un support informatique. Les hygromètres électroniques ou digitaux sont le choix de la raison pour les particuliers, à moins qu'ils ne vivent dans une région connue pour son air sec.

Hygromètre Les marques Mécanique ou électrique ?

A propos du rédacteur

Franck

Fondateur de Weeza, passioné par le monde du Web depuis 2010. Bordelais et fier de l'être, je passe mon temps à chercher les meilleurs produits pour vous :)