Tout savoir sur le fonctionnement des couvertures chauffantes !


Publié par Vincent Catégorie Couverture chauffante 302 vues
Tout savoir sur le fonctionnement des couvertures chauffantes !

La période de l'année que vous redoutez le plus arrive à grands pas ? Vous sentez déjà le froid glacial vous piquer le nez pendant les premières heures de la journée ? Votre lit devient un terrain hostile et inhospitalier le soir ? Pas de panique. Weeza vous présente la couverture chauffante !

Ce petit bijou de technologie vient s'interposer entre la qualité de votre sommeil et le froid glacial de l'hiver pour vous garder au chaud toute la nuit sans doper votre facture énergétique et en minimisant l'impact écologique de votre foyer. Que demander de plus ? Vous l'aurez compris, Weeza met aujourd'hui le cap sur le fonctionnement des couvertures chauffantes.

Le flashback historique de la couverture chauffante

L'histoire de la couverture chauffante remonte à l'industrie de la santé. Ces articles de literie d'hôpital étaient à la base destinés à prévenir l'hypothermie en lien avec certains motifs d'hospitalisation, notamment les opérations chirurgicales et la convalescence. On doit l'invention de la couverture chauffante au médecin américain Sidney Russell, qui avait mis au point un coussin chauffant électrique en 1912. Russell tentait de trouver un moyen de garder ses patients au chaud en se basant sur une couverture équipée de fils électriques recouverts de ruban métallique.

L'utilisation commerciale de ce concept a commencé dans les années 1920, lorsque des couvertures électriquement chauffées ont été utilisées chez des patients en sanatorium contre la tuberculose. On conseillait à ces derniers de prendre beaucoup d'air frais, de dormir la fenêtre grande ouverte, voire de passer la nuit à l'extérieur pour favoriser leur guérison. Les couvertures chauffantes étaient censées les aider à éviter l'hypothermie.

Dans les années 1930, les couvertures chauffantes étaient quasi-exclusivement fabriquées aux États-Unis et en Angleterre. En dehors de la sphère des établissements de santé, il s'agissait alors d'un article de luxe. Les couvertures chauffantes étaient généralement plus petites et beaucoup plus épaisses que celles que nous connaissons aujourd'hui. On les appelait coussins chauffants ou courtepointes chauffantes.

En 1936, des chercheurs ont mis au point un édredon chauffant avec contrôle automatique de la température. Un thermostat de chevet répondait aux changements de température dans la pièce et allumait et éteignait la couverture en conséquence. Ces premières couvertures électriques embarquaient également plusieurs thermostats de sécurité qui éteignaient la couverture si un risque de surchauffe venait à être détecté.

La couverture chauffante contemporaine

La couverture chauffante que l'on connait aujourd'hui ne s'est développée qu'après la Seconde Guerre mondiale. Les recherches sur les combinaisons électriquement chauffées destinées aux pilotes de chasse pendant la guerre ont amélioré la sécurité et ont permis aux fabricants de produire des couvertures plus minces et plus faciles à plier. General Electric était un important distributeur de couvertures chauffantes.

En 1945, pour diversifier ses débouchés à la fin de la guerre, le géant américain a commencé à faire la publicité de sa couverture. L'image de la couverture chauffante a ainsi changé, passant d'un article associé aux malades et aux personnes âgées à un produit de confort, moderne, qui améliore la qualité de sommeil de tout un chacun.

Bien que la technologie utilisée pour les couvertures d'après-guerre fût meilleure, elle n'était guère différente de celle utilisée dans les édredons de réchauffement des années 1930. Une enveloppe recouvrant des fils et des thermostats intégrés, ainsi qu'une commande de chevet avec réglages haut ou bas allumaient et éteignaient la couverture.

Peu à peu, le nombre de thermomètres intégrés a augmenté. La couverture double est passée de quatre réglages dans les années 1950 à une dizaine dans les années 1980. Des couvertures ont été développées avec deux contrôles de température, un pour chaque côté du lit. À partir de 1984, la technologie a considérablement changé avec l'application d'un système sans thermostat. Ces nouvelles couvertures utilisaient un « système de câblage à coefficient de température positif » qui permettait à la couverture de détecter elle-même les changements de température. La couverture peut donc détecter et réagir à la température corporelle ainsi qu'à la température ambiante.

Comment fonctionnent les couvertures chauffantes récentes ?

Bien qu'elles servent d'article de literie, les couvertures chauffantes entrent dans la catégorie des appareils ménagers, car elles fonctionnent à l'électricité. La couverture comporte une série de fils de bobine interconnectés protégés par un revêtement en plastique résistant à la chaleur qui, une fois branché, fournit une source de chaleur constante tout en utilisant une tension de 120 V.

Les fils chauffent à la température souhaitée et peuvent être utilisés avant le coucher ou pendant le sommeil. Certaines personnes préfèrent utiliser la couverture chauffante pour préchauffer le lit uniquement (ce qui reste la manière la plus sûre de l'utiliser), tandis que d'autres préfèrent l'utiliser toute la nuit, en prenant soin de programmer une extinction automatique de l'appareil.

Toutes marques et tous styles confondus, la couverture chauffante aura de gros connecteurs à son extrémité pour canaliser l'électricité vers les fils qui la traversent. Ces connecteurs doivent être débranchés de la couverture avant le lavage. L'endroit le plus sûr pour le connecteur pendant l'utilisation reste le pied de la couverture ou l'extrémité du lit.

Les modèles plus récents (après 2001) de couvertures chauffantes peuvent être équipés de thermostats et de thermomètres qui « lisent » la combinaison de la chaleur corporelle et de la chaleur électrique pour offrir une expérience de sommeil plus ou moins personnalisée. Ces modèles contiennent également des mécanismes d'arrêt pour éviter la surchauffe et les risques d'incendie. Ces mécanismes arrêteront immédiatement la couverture en cas de surchauffe une fois qu'elle aura atteint une température interne prédéfinie par le fabricant.

Certains modèles offrent même la possibilité de prérégler l'heure à laquelle la couverture doit être allumée ou éteinte, ce qui augmente encore plus la sécurité d'utilisation de la couverture chauffante. Les dernières innovations en matière de couvertures chauffantes sont les modèles chauffés à l'aide de fils en fibre de carbone afin de muscler le dispositif sécuritaire tout en stabilisant les températures. Les câbles en fibre de carbone sont également utilisés par la plupart des constructeurs automobiles dans la fabrication de leurs sièges chauffants.

A propos du rédacteur

Vincent

Bordelais de 27 ans et touche à tout, je passe mon temps à rédiger des articles sur mes trois passions : la santé, le jardin et le bricolage.