Le point sur la différence entre la tondeuse et le scarificateur


Publié par Vincent Catégorie Scarificateur 449 vues
Le point sur la différence entre la tondeuse et le scarificateur

Les équipements destinés à entretenir un jardin et gérer de grands espaces verts sont nombreux… et se ressemblent ! Il est en effet difficile pour l'œil non averti de distinguer la tondeuse du scarificateur, de l'aérateur ou encore du démousseur. Il faut dire que les tendances design dictent les mêmes orientations, ce qui n'est pas pour arranger les choses.

Si vous avez parcouru ce dossier, vous savez à quoi sert un scarificateur. Si vous ne voyez pas vraiment la différence entre la scarification et la tonte de la pelouse, Weeza vous propose de faire le point dans cet article de synthèse.

A quoi sert une tondeuse à gazon, finalement ?

La tondeuse à gazon est une machine d'entretien du jardin et des espaces verts qui utilise une ou plusieurs lames rotatives pour couper une surface gazonnée de manière à obtenir une hauteur uniforme, que l'on peut régler par un levier, un écrou ou un boulon, selon les modèles. Les lames peuvent être actionnées par force manuelle, avec des roues reliées mécaniquement aux lames de coupe de sorte que lorsque la tondeuse est poussée vers l'avant, les lames tournent. Mais le plus souvent, la tondeuse à gazon est dotée d'un moteur électrique ou thermique.

La source d'énergie autonome la plus courante pour les tondeuses à gazon est un petit moteur à combustion interne (généralement un cylindre). Les tondeuses de plus petite taille n'ont souvent aucune forme de propulsion, ce qui nécessite une force humaine pour se déplacer sur une surface. Il y a enfin les tondeuses automotrices. Il suffit de marcher derrière ces modèles pour qu'ils tondent dans votre direction.

Les travaux plus conséquents peuvent exiger des tondeuses à conducteur porté. On voit émerger sur le marché de la tondeuse des modèles que l'on peut contrôler à distance, via une télécommande ou une application installée sur un smartphone. Elles sont généralement peu puissantes et s'adressent aux particuliers qui n'ont qu'un besoin ponctuel.

Deux principaux types de lames sont utilisés dans les tondeuses. On retrouve des modèles utilisant une seule lame qui tourne autour d'un seul axe vertical (tondeuses rotatives) et ceux qui utilisent une barre de coupe et plusieurs lames qui tournent autour d'un seul axe horizontal (tondeuses à cylindre ou à rouleau).

Il existe plusieurs types de tondeuses, chacune adaptée à une échelle et à un usage particuliers. Les plus petites, les tondeuses à gazon non motorisées, conviennent aux petites pelouses et aux petits jardins résidentiels. Les tondeuses à gazon électriques ou à moteur à piston sont utilisées pour les grandes pelouses résidentielles. Les tondeuses à conducteur porté, qui ressemblent parfois à de petits tracteurs, sont plus grandes que les tondeuses « à pousser » et conviennent aux grandes pelouses.

Quelle différence entre le scarificateur et la tondeuse à gazon ?

Il est vrai que la tondeuse à gazon et le scarificateur sont d'apparence extérieure similaire. Mais il y a une différence de fonctionnement capitale au niveau du travail des lames. La tondeuse à gazon est équipée de lames qui coupent les graminées selon un plan horizontal. L'objectif est esthétique : on cherche ici à obtenir une hauteur homogène pour un rendu visuel de belle facture. Le scarificateur réalise quant à lui une coupe verticale, avec des incisions au sol de plusieurs millimètres (en fonction des modèles), afin de dégager la couche épaisse et fibreuse qui vient étouffer le gazon.

La scarification du sol est très importante, car elle va déloger la couche de chaume (feutrage) qui recouvre le sol pour lui permettre de respirer, mais aussi et surtout de mieux absorber l'eau et mieux assimiler les différents nutriments. Il en résulte une pelouse en bonne santé et un sol fertile, particulièrement réceptifs aux engrais. D'un autre côté, et contrairement à la tondeuse à gazon, le scarificateur permet de prévenir la prolifération des bactéries, l'apparition de foyers d'insectes nuisibles ainsi que l'accumulation de la mousse.

Cette dernière se forme généralement dans le gazon humide (eau stagnante et/ou arrosages trop fréquents). Son accumulation est également favorisée dans les terrains ombragés, où l'herbe pousse difficilement. L'acidité du sol (avec un pH inférieur à 6) favorise aussi le développement des mousses. L'apport de chaux permet de réduire l'intensité de ce problème.

Le manque de potasse, les carences en magnésium ou en calcium, le piétinement et le compactage du sol accélèrent la formation de la mousse qui forme alors une barrière au développement du gazon. Il en résulte une asphyxie du sol et une sécheresse importante. En procédant à une scarification régulière et rigoureuse, vous allez réenraciner les graminées : vous préviendrez ainsi le syndrome des tiges longues reposant sur des racines superficielles. Votre gazon devient plus résistant. Rappelons que la mousse collectée après le passage du scarificateur est pauvre en nutriments. Elle ne fera donc pas office de compost de qualité satisfaisante.

La tondeuse à gazon et le scarificateur sont donc complémentaires. On passe généralement la tondeuse autant que nécessaire, sur une base régulière. Vous pouvez choisir la hauteur de coupe qui vous convient pour une pelouse impeccable, en fonction de vos goûts. Le travail au scarificateur est plus ponctuel, puisqu'il interviendra généralement seulement deux fois dans l'année : au printemps après les dernières gelées, puis à l'automne avant les premières pluies.

Vous utiliserez le scarificateur avant la tondeuse pour favoriser la pousse d'une belle pelouse et d'un gazon plus résistant, plus dense, plus éclatant et plus esthétique. La tondeuse interviendra donc pour ramasser les résidus dans le bac de ramassage. Vous pourrez ensuite parfaire le résultat avec un râteau à gazon, car la tondeuse de retire, en moyenne, que 80 % des résidus de la scarification.

Scarificateur Utilité Tondeuse ou scarificateur ?

A propos du rédacteur

Vincent

Bordelais de 27 ans et touche à tout, je passe mon temps à rédiger des articles sur mes trois passions : la santé, le jardin et le bricolage.