Les avantages et les inconvénients de l’épilation au laser


Les avantages et les inconvénients de l’épilation au laser

Si vous n'êtes pas vraiment satisfait(e) du rasage, de l'épilation à la pince, à la cire ou au fil pour éliminer les poils indésirables, l'épilation au laser peut être une option à envisager, si la perspective de perdre les poils de certaines zones de manière définitive vous enchante.

L'épilation au laser est l'une des procédures cosmétiques les plus courantes en France. Elle projette une lumière puissante et concentrée dans les follicules pileux. Le pigment dans les follicules absorbe la lumière, ce qui détruit le bulbe et donc le poil indésirable. Voici ce qu'il faut savoir sur cette technique d'épilation.

Qu'est-ce que l'épilation au laser ? Et quelle est son utilité ?

L'épilation au laser est une procédure médico-cosmétique qui fait appel à un faisceau concentré de lumière (laser) pour éliminer les poils indésirables. Cette technique d'épilation implique l'émission d'un faisceau lumineux qui sera absorbé par le pigment (mélanine) du poil. L'énergie lumineuse est convertie en chaleur, ce qui endommage les follicules pileux. Cette technique va donc inhiber ou retarder la croissance future des poils dans la zone traitée.

Bien que l'épilation au laser retarde efficacement la croissance des poils pendant de longues périodes, elle n'entraîne généralement pas une épilation permanente. Plusieurs traitements d'épilation au laser sont nécessaires pour l'épilation initiale, et des traitements d'entretien peuvent également être nécessaires par la suite. L'épilation au laser est plus efficace pour les personnes qui ont la peau claire et les poils foncés.

L'épilation au laser est généralement utilisée au niveau des jambes, des aisselles, de la lèvre supérieure, du menton et du maillot. Cependant, il est possible de traiter les poils indésirables dans presque toutes les zones, à l'exception de la paupière et, plus largement, de la zone oculaire, car la peau y est plus fine et plus fragile.

La couleur des poils et le type de peau influencent le degré de succès de l'épilation au laser. Il faut que ce soit le pigment du poil qui absorbe la lumière, et non celui de la peau. Le laser doit dont « attaquer » le follicule pileux sans endommager la peau. Par conséquent, un contraste entre les poils et la peau (poils foncés et peau claire) est une condition de succès de cette technique d'épilation. Les progrès de la technologie permettent toutefois d'améliorer la performance de la technique sur les personnes ayant la peau plus foncée.

Quels sont les principaux avantages de l'épilation au laser ?

L'épilation au laser a l'avantage de la précision. En effet, le laser émet un faisceau lumineux très fin qui permet de cibler sélectivement les poils foncés et épais tout en épargnant la peau environnante. L'épilation au laser est également une procédure rapide, même lorsque les poils à éliminer sont nombreux. Chacune des impulsions du laser prend une petite fraction de seconde et peut traiter plusieurs poils en même temps.

Les petites zones comme le dessus d la lèvre supérieure peuvent être traitées en moins d'une minute, et les grandes zones, comme le dos ou les jambes, peuvent prendre jusqu'à une heure. La plupart des personnes qui ont recours à une épilation au laser ont une perte de poils permanente après une moyenne de trois à huit séances. Le résultat est quasiment garanti pour les personnes qui affichent un contraste suffisant entre la couleur du poil et celle de la peau.

Comment se préparer à l'épilation au laser ?

L'épilation au laser se prépare, car c'est une intervention médicale, bien que bénigne. Elle doit être réalisée par un professionnel compétent pour éviter une exposition inutile à certains risques. Il vous appartient de vous assurer que la personne qui vous prend en charge est habilitée à pratiquer cette intervention.

Si vous prévoyez de subir une épilation au laser, on vous conseille de limiter au strict minimum, voire d'éviter complètement l'épilation à la cire et l'électrolyse. Le laser cible la racine des poils indésirables. Elles ne doivent pas être atteintes par des épilations répétées avant l'intervention au laser.

Vous devez également éviter l'exposition au soleil pendant six semaines avant et après le traitement. L'exposition au soleil rend l'épilation au laser moins efficace et favorise certaines complications après le traitement.

À quoi s'attendre pendant une séance d'épilation au laser ?

Juste avant l'intervention, les poils indésirables qui seront traités seront coupés à quelques millimètres au-dessus de la surface de la peau. Habituellement, un anesthésiant topique est appliqué 20 à 30 minutes avant l'intervention au laser afin d'améliorer la réceptivité du follicule aux impulsions laser. Ces dernières seront d'ailleurs ajustées en fonction de la couleur, de l'épaisseur et de l'emplacement des poils à traiter d'un côté, puis de la couleur de votre peau de l'autre.

Selon le laser ou la source lumineuse utilisés, vous et le praticien devrez porter une protection oculaire appropriée. Il sera également nécessaire de protéger les couches superficielles de votre peau avec un gel froid ou un appareil de refroidissement spécial. Ensuite, le praticien enverra une impulsion lumineuse sur la zone à traiter et la surveillera pendant plusieurs minutes pour s'assurer que les meilleurs réglages ont été utilisés. Il traquera également les éventuelles réactions de la peau qui pourraient alerter sur une intolérance de la peau.

Une fois l'intervention terminée, on pourra vous donner de la glace à appliquer sur la peau (indirectement) pour soulager tout inconfort. Des crèmes ou lotions anti-inflammatoires peuvent également être utilisées. On vous donnera généralement rendez-vous entre quatre à six semaines plus tard. Vous aurez des séances d'épilation au laser jusqu'à ce que les poils cessent de pousser.

Coûts de l'épilation au laser

Le coût moyen de l'épilation au laser varie de 250 à 450 € la séance. Il varie considérablement en fonction de certains facteurs comme la superficie de la zone à traiter, le nombre de séances requises, les compétences et les qualifications du praticien, etc.