L’épilation : définition, zones concernées et techniques


Publié par Camille Catégorie Epilation 209 vues
L’épilation : définition, zones concernées et techniques

En France, les femmes s'arrachent l'équivalent de 12 000 tonnes de poils chaque année, soit l'équivalent de près de 300 camions ! Et la gent masculine n'est pas en reste, puisque les instituts de beauté reçoivent chaque année un peu plus d'hommes soucieux d'éliminer les poils indésirables de manière plus durable que ce que permet le rasage mécanique ou électrique.

Les accessoires de rasage et d'épilation sont désormais des indispensables de la maison. C'est donc tout naturellement que Weeza vous a préparé un dossier complet sur le sujet, afin de vous aider à faire le meilleur choix pour une peau lisse et sans le poil !

Qu'est-ce que l'épilation ?

Au sens littéral, l'épilation fait référence aux procédés qui éliminent les poils humains à partir de leurs racines. Pour les puristes, le rasage, qu'il soit réalisé par un rasoir mécanique ou électrique, n'est pas une méthode d'épilation. Mais de par la similarité du résultat recherché, il n'est pas rare que le rasage soit inclus dans la grande famille des techniques d'épilation.

L'épilation à proprement parler peut être réalisée avec d la cire (froide, tiède ou chaude), une pince à épiler, une crème dépilatoire ou, plus récemment, par la lumière pulsée ou le laser pour des résultats plus durables, voire définitifs et irréversibles sur le long terme. Les méthodes d'épilation dites « mécaniques » consistent à arracher les poils, tandis que les techniques basées sur un faisceau lumineux vont plutôt « brûler » de manière maîtrisée la racine et le bulbe pileux, permettant ainsi de réduire les repousses et de garantir des résultats plus durables à long terme.

En France, plus de 12 000 tonnes de poils sont arrachées chaque année dans les instituts de beauté. La première campagne publicitaire incitant les femmes à s'épiler a eu lieu en 1915, aux Etats-Unis. Il faudra attendre une trentaine d'années pour voir une publicité pour un produit d'épilation en France, en 1945. Chaque année, les Françaises réalisent un cumul de 735 millions épilations, à raison de :

  • Deux à trois fois par semaine pour 8 % des femmes ;
  • Deux à quatre fois par mois pour 16 % des femmes ;
  • Une fois par mois pour 34 % des femmes ;
  • Une fois par trimestre pour 12 % des femmes ;
  • Une à deux fois par an pour 26 % des femmes.

Les zones les plus épilées par les femmes françaises sont les aisselles (73 %), le maillot (54 %) et les jambes (83 %). Les Françaises s'épilent majoritairement chez elles (68 %), le reste se rendant en institut de beauté. La demande en prestations d'épilation explose en juin puis en décembre. Pour aller plus loin, n'hésitez pas à consulter notre dossier traitant des généralités du rasage et de l'épilation.

Sourcil, jambes, favoris, joues, bras, maillot… les différentes zones d'épilation

A chaque zone d'épilation ses caractéristiques propres. Les poils faciaux, comme le duvet de la lèvre supérieure ainsi que les poils des favoris et des joues ne doivent pas être éliminés au rasoir chez les femmes, car la repousse est rapide et le rasage favorise l'apparition de poils incarnés et de toutes les imperfections cutanées qui en résulte, comme les rougeurs, les irritations, les coupures, les démangeaisons et autres joyeusetés que l'on regroupe sous l'expression du « feu du rasoir ».

Si l'épilation du visage vise à éliminer la totalité des poils de cette zone, celle des sourcils, qui sont des poils dits (constitutionnels), a un objectif de remodelage. C'est pourquoi elle devra être réalisée par une technique qui permet une certaine précision comme la pince à épiler, le fil à épiler ou encore les bandelettes de cire froide.

Bien que largement plébiscitée à l'approche des beaux jours, l'épilation du maillot est un choix qui a un peu plus conséquences sur la santé, même si les inconvénients restent « raisonnables ». En effet, les poils pubiens jouent un rôle de protection contre les agents pathogènes (bactéries et virus) mais aussi de maintien de la température physiologique dans cette zone. C'est pourquoi il est déconseillé de procéder à une épilation intégrale du maillot de manière trop fréquente. Pour plus de détails, consultez notre dossier consacré aux différentes zones d'épilation.

Rasoir, cire, pince, fil, lumière pulsée ou laser : à chaque profil sa technique d'épilation

Le choix de la technique d'épilation va reposer sur plusieurs critères objectifs. En voici une synthèse :

  • La zone à épiler. Toutes les techniques d'épilation ne conviennent pas à toutes les zones du corps. Ainsi, on se gardera d'appliquer une crème dépilatoire sur la vulve ou l'anus dans le cadre d'une épilation intégrale, car les substances chimiques invasives contenues dans ces crèmes vont irriter, pour dire le moins, les muqueuses ;
  • Le résultat souhaité. Les hommes peuvent se permettre de se raser les poils faciaux, car les repousses ne gênent pas autant que pour une femme. De même, ceux et celles qui souhaitent se débarrasser de leurs poils indésirables de manière définitive vont délaisser le rasage et la cire pour la lumière pulsée, l'épilation électrique et surtout l'épilation au laser ;
  • Le prix. Si le rasage, la cire, l'épilation au fil ou encore à la pince sont économiques, ils impliquent l'achat régulier de consommables. La lumière pulsée et le laser sont plus chers, mais ils représentent un investissement qui épargne les achats fréquents ;
  • Le « profil » pileux. Les personnes qui n'ont pas un contraste suffisant entre la couleur de leur peau et celle de leurs poils ne pourront pas se faire épiler au laser ou à la lumière pulsée.

Pour aller plus loin, consultez notre dossier consacré aux différentes techniques d'épilation.

Epilation Généralités

A propos du rédacteur

Camille

Curieuse de nature, je parcours le web à la recherche de produits intéressants afin d'en faire profiter la communauté Weeza. Je suis spécialisée dans l'univers de la cuisine, de la beauté et des enfants.