Epilation intégrale : définition, avantages, inconvénients et méthodes


Epilation intégrale : définition, avantages, inconvénients et méthodes

En France, l'épilation intégrale est plébiscitée par 22 % des femmes, principalement en été car comme le montre un sondage Ifop réalisé en 2017, près de trois quarts des femmes pensent que le poil est indésirable à la plage. Mais au-delà de l'intérêt pratique et esthétique, certaines avancent également un argument hygiénique.

Que penser de l'épilation intégrale ? Quels sont ses avantages et ses inconvénients ? Quels sont ses risques pour la santé ? Weeza vous dit tout de l'intégrale et des différentes zones d'épilation !

Qu'est-ce que l'épilation intégrale ? Quels sont ses avantages ?

L'épilation intégrale, que l'on appelle également l'épilation brésilienne, fait référence à l'élimination de l'ensemble des poils du maillot, soit ceux du pubis, de l'intérieur des cuisses, des grandes lèvres, des petites lèvres, des fesses et du sillon interfessier (appelé « SIF » dans le jargon esthétique). Selon la technique utilisée, elle pourra être réalisée par soi-même, dans un salon de beauté ou dans un cabinet médical. La demande pour l'épilation intégrale explose à l'approche de l'été pour des raisons évidentes.

L'intégrale est généralement motivée par la recherche de l'amélioration de l'hygiène intime, car les poils sont généralement source de transpiration et d'odeurs plus ou moins fortes, en fonction des organismes. Elle revêt également un intérêt pratique et esthétique, puisqu'elle permettra aux femmes d'arborer des bikinis tendance sans prendre le risque que des poils disgracieux dépassent. Certaines femmes évoquent également un intérêt sexuel, puisque l'absence de poils au niveau du maillot peut augmenter les sensations et le plaisir lors des ébats.

Notons également que le rasage ou l'épilation à la cire, à la lumière pulsée ou au laser de la zone du maillot permet d'éliminer les morpions qui, rappelons-le, ne doivent pas leur présence à une hygiène négligée. Les poux du pubis peuvent apparaître même en observant une hygiène intime irréprochable.

Les inconvénients et les risques sanitaires de l'épilation intégrale

Si la question esthétique ne peut pas vraiment être débattue, celle de la santé est centrale et doit se poser avec force. Si les poils peuvent éventuellement favoriser la transpiration, il n'en demeure pas moins vrai qu'ils représentent une vraie barrière physique pour protéger les parties intimes des bactéries et autres virus. Contrairement à ce que l'on pourrait penser, les poils du maillot favorisent une meilleure hygiène intime. Leur absence ouvre la voie aux agents pathogènes.

La vulve offre un environnement accueillant aux mycoses, aux infections urinaires et sexuellement transmissibles, car l'environnement y est chaud et humide. Une étude parue dans la revue Sexually Transmitted Infections en 2017 a démontré que l'épilation intégrale multipliait par 2,6 fois le risque d'attraper des infections sexuellement transmissibles cutanées comme l'herpès.

De même, les femmes pratiquant l'épilation intégrale avaient 70 % plus de chances d'attraper une infection sexuellement transmissible provoquant des sécrétions. Plus la fréquence de l'épilation intégrale est élevée, plus ce risque augmente. Il faut également savoir que 80 % des femmes qui procèdent à l'épilation intégrale disent souffrir de démangeaisons plus ou moins intenses, ce qui favorise le grattage et donc des lésions. Ces dernières peuvent par la suite favoriser d'autres infections sexuellement transmissibles comme l'infection au Molluscum contagiosum qui provoque des excroissances bénignes de la chair au niveau de la vulve.

La conclusion est nette et sans bavure : s'épiler, oui… mais pas de zèle au niveau de la vulve et de sa région anatomique. Cela vous exposerait inutilement à des risques sanitaires plutôt fâcheux.

L'épilation intégrale à la cire : avantages et inconvénients

C'est, de loin, la technique la plus utilisée pour réaliser une épilation intégrale. Vous pouvez bien sûr le faire vous-même, à condition d'avoir le geste précis et d'être sûre de sa dextérité. Autrement, il vaut mieux s'adresser à une esthéticienne qui s'arrangera pour adopter les bons gestes et réduire ainsi l'intensité de la douleur ressentie.

On préfère généralement l'utilisation d'une cire chaude ou tiède, à minima, pour ce genre d'intervention. Les bandes de cire froides ne sont pas adaptées à l'intégrale. En choisissant l'épilation à la cire pour votre intégrale, vous pourrez profiter d'un maillot net pendant environ deux à quatre semaines, en fonction de la vitesse de pousse de vos poils.

L'épilation intégrale au rasoir ou à la crème dépilatoire : pas vraiment le top…

Vous l'aurez compris, c'est la solution la moins adaptée à la zone intime. En effet, l'épilation mécanique à l'aide d'un rasoir, d'une mousse à raser et de beaucoup d'huile de coude ne vous donnera pas de résultats satisfaisants pour plusieurs raisons. D'abord, le rasage ne fait que couper le poil dans la superficialité. Votre maillot ne sera déjà plus net après 24 heures ou même moins, en fonction de la vitesse de pousse.

De plus, le rasage est la méthode d'épilation qui favorise le plus l'apparition de poils incarnés, sources de plusieurs imperfections de la peau qui seront d'autant plus majorés dans une zone intime fragile et exposée à diverses infections. Ensuite, de par l'éphémérité des résultats obtenus, vous allez devoir vous raser tous les jours, ce qui démultiplie tous les inconvénients et les risques que nous venons de citer.

Pour ce qui est des crèmes dépilatoires, elles sont tout simplement à bannir pour l'épilation intégrale du maillot car elles vont irriter les muqueuses et provoquer des rougeurs, des démangeaisons et des lésions. La transpiration provoquera des douleurs et des sensations de brûlures très désagréables.

L'épilation intégrale au laser ou à la lumière pulsée

Ces techniques, que l'on qualifie parfois de « définitives », sont en réalité des méthodes sur le long terme qui permettent, au fil des mois voire des années, de raréfier le poil en attaquant le follicule pileux. L'épilation au laser n'est pas indiquée pour tous les profils. Elle nécessite un contraste suffisant entre la couleur de la peau et celle des poils pour donner des résultats probants et surtout pour ne pas exposer la peau du patient à des risques de brûlure.

L'épilation intégrale à la lumière pulsée est moins risquée, moins invasive mais aussi moins susceptible de donner des résultats définitifs… du moins pas avant plusieurs années. Elle permet toutefois de garder un maillot net sur la durée, à condition de multiplier les séances ou de s'épiler chez soi avec un épilateur à lumière pulsée à bonne fréquence.