Tout ce qu’il faut savoir sur l’épilation électrique (et l’électrolyse)


Tout ce qu’il faut savoir sur l’épilation électrique (et l’électrolyse)

Pour éliminer les poils indésirables, les femmes et les hommes peuvent compter sur l'évolution de la science et des techniques d'épilation. A chaque besoin sa technologie : épilation laser pour l'épilation quasi-définitive pour les personnes affichant un contraste important entre la couleur de la peau et celle du poil, l'épilation à lumière pulsée pour ceux et celles qui recherchent une technique non définitive et moins invasive, l'épilation électrique pour ceux et celles qui n'ont pas un contraste élevé entre la peau et le poil, etc.

Weeza vous propose aujourd'hui un dossier sur l'épilation électrique, une alternative médicale au laser qui peut jouer son rôle chez les femmes et les hommes qui n'ont pas le « profil » de l'épilation laser.

Qu'est-ce que l'épilation électrique ?

Encore appelée l'électrolyse, l'épilation électrique est une technique vieille d'un peu moins d'un siècle. Elle peut prendre différentes formes, mais elle répond à un principe de base : envoyer une impulsion électrique via une aiguille pour détruire le poil à la racine. Ce dernier sera par la suite retiré à l'aide d'une pince. L'impulsion électrique doit être calibrée ou « gainée » pour ne pas brûler la peau environnante. Elle est envoyée par une aiguille stérilisée et donc à usage unique. Cette intervention médicale doit être réalisée par un praticien qualifié pour ne pas exposer le patient à des risques d'infection.

L'intervention est tout à fait bénigne, mais elle peut prendre un certain temps, en fonction de la zone à traiter et donc du nombre de poils à épiler. L'épilation électrique procède en effet poil par poil. Il ne s'agit pas d'une intervention particulièrement douloureuse (on ressent des picotements), mais certaines personnes éprouvent une douleur supportable au niveau du duvet de la lèvre supérieure, qui reste la zone la plus sensible.

En France, le coût moyen de l'épilation électrique d'une zone est d'environ 50 € (pour chaque séance). Comme pour l'épilation au laser (mais à avec une moindre intensité), chaque séance sera probablement suivie de quelques rougeurs et picotements. Le patient pourra également voir apparaître des petites croutes qui vont disparaître en moins d'une semaine, parfois au bout de deux jours. L'épilation à lumière pulsée (IPL) est une forme d'épilation électrique beaucoup moins invasive qui donne d'excellents résultats, à la fois au niveau de l'élimination des poils indésirables et du ralentissement de la pousse par action sur le bulbe pileux.

Comment se déroule une intervention d'épilation électrique ?

L'épilation électrique consiste à faire passer un courant électrique dans un follicule pileux pour « l'endommager » de manière contrôlée et empêcher la repousse du poil. L'électrolyse est la seule alternative « définitive » à l'épilation au laser. Pour assurer son efficacité et son innocuité, l'intervention devra être réalisée par un dermatologue ou un « électrolyste » agréé et certifié.

Avant l'intervention, la personne consulte habituellement un électrolyste pour discuter de son état de santé et de ses antécédents médicaux. L'intervention consiste à placer une aiguille ultra-mince dans le follicule pileux ciblé. Un courant électrique passe à travers la sonde, « tuant » ainsi la racine du poil. Le suivi « postopératoire » est léger. Bien que la peau puisse sembler irritée, fragilisée et légèrement rougeoyante, ces symptômes ont tendance à disparaître en quelques heures ou en quelques jours, selon les personnes.

Pour une épilation électrique permanente, vous aurez besoin de plusieurs séances. C'est parce que la peau a plusieurs follicules pour chaque poil. Certains follicules « dormants » peuvent commencer à pousser entre les séances. Votre praticien commencera à les identifier à partir de la deuxième séance et vous conseillera en ce sens. C'est pourquoi il est difficile pour un praticien de donner de manière exacte le nombre de séances nécessaires dès le premier traitement. Les différentes séances sont généralement espacées d'une ou deux semaines.

Quels sont les principaux avantages de l'épilation électrique ?

L'électrolyse présente les avantages suivants :

  • Il s'agit, à priori, d'une intervention permanente qui vous permettra de vous débarrasser définitivement des poils indésirables. « A priori », car des repousses peuvent toujours apparaître si vous avez le follicule pileux particulièrement résistant ;
  • L'électrolyse est polyvalente, en ce sens qu'elle donnera de bons résultats quel que soit le contraste entre la couleur de peau et celle des poils (contrairement à l'épilation laser). L'épilation électrique est également possible sur toutes les zones du corps, y compris les sourcils, contrairement à l'épilation au laser qui est déconseillée pour les zones où la peau est fine et fragile) ;
  • Il n'y a pas de temps de récupération nécessaire après une séance d'épilation électrique. Vous pouvez parfaitement reprendre vos activités quotidiennes immédiatement après l'intervention ;
  • Il n'est pas nécessaire de prévoir des séances de suivi ou de contrôle après la fin de la série des interventions prévues par votre praticien. Une fois que le follicule pileux a été atteint de manière irréversible, vous n'aurez aucun traitement particulier à suivre ;
  • L'épilation électrique n'implique l'utilisation d'aucun produit chimique agressif. Contrairement à l'épilation au laser ou à la décoloration des poiles, l'électrolyse n'implique pas le recours à des traitements invasifs.

Quels sont les inconvénients de l'électrolyse ?

L'épilation électrique pose quelques inconvénients. Elle nécessite un certain nombre de séances, à fortiori lorsqu'elle a pour objet des zones conséquentes comme les jambes et le dos. Ces zones nécessitent parfois de longues séances pour des résultats permanents. Il n'est pas rare de voir des personnes réaliser jusqu'à 30 séances pour se débarrasser définitivement des poils indésirables.

L'électrolyse peut également être inconfortable pour certaines personnes qui ont la peau sensible. Certains praticiens conseillent la prise d'analgésiques et d'appliquer de la glace après la séance pour atténuer cet inconfort. Enfin, dans de rares cas, des cicatrices ou des infections causées par des aiguilles non stérilisées et le non respect des règles de base de l'hygiène peuvent apparaître. Ces risques soulignent l'importance de n'avoir recours qu'à un dermatologue qualifié pour ce type d'interventions.