Braun Silk·Expert Pro 5 PL5137 Épilateur Lumière Pulsée Intense IPL Dernière Génération pour Femme et pour Homme, Épilation Per
Meilleure vente Braun Silk·Expert Pro 5 PL5137 Épilateur Lumière Pulsée Intense IPL Dernière Génération pour Femme et pour Homme, Épilation Per

Le point sur les contre-indications de l’épilateur à lumière pulsée (ELP)


Publié par Camille Catégorie Epilateur lumière pulsée 636 vues
Le point sur les contre-indications de l’épilateur à lumière pulsée (ELP)

Résultats durables, technique indolore, possibilité d'épiler toutes les zones du corps y compris le visage, investissement rentable, peu ou pas d'effets secondaires, portabilité, facilité d'utilisation… l'épilation à la lumière pulsée vous change une vie, si on la compare à la cire, au rasoir et aux autres consommables de l'épilation.

Mais cette technique d'épilation n'est pas compatible à tous les profils. La question de l' « admissibilité » des individus à l'épilation à la lumière pulsée est un problème récurrent.

L'épilation à lumière pulsée et les lésions cutanées pigmentées

L'exposition des lésions cutanées contenant de la mélanine, en particulier les « naevus mélanocytaires » congénitaux et les « naevus dysplasiques » au laser et à la lumière pulsée, doit être évitée en raison du risque de brûlure et de mal-cicatrisation. Il a été signalé que l'apparition de naevus cliniquement atypiques lorsque la peau victime de lésions était exposée au laser ou à la lumière pulsée pour l'épilation.

L'épilation à lumière pulsée et les tatouages

Aujourd'hui, plus de 10 % de la population occidentale a au moins un tatouage. Il est donc très fréquent de vouloir s'épiler une zone qui contient un tatouage indélébile. Il faut savoir que le laser et la lumière pulsée, qu'ils soient utilisés pour l'épilation ou pour d'autres raisons, peuvent éclaircir et modifier les tatouages. La préoccupation est double : l'épilation au laser ou à la lumière pulsée sur un tatouage pourrait entraîner sa décoloration.

Ensuite, l'absorption des photons par l'encre du tatouage pourrait réduire l'efficacité de l'épilation et/ou causer des effets néfastes de brûlure ou de changement de pigment en raison de l'utilisation inappropriée des paramètres du laser ou de l'IPL, comme une durée d'impulsion trop longue ou une longueur d'onde inappropriée. Il est donc conseillé d'éviter les zones tatouées pendant l'épilation au laser ou à la lumière pulsée. Utilisez un rasoir sur cette zone.

L'épilation à lumière pulsée et la grossesse

L'épilation au laser et à la lumière pulsée cible le pigment foncé du poil et cause des dommages thermiques et/ou mécaniques au follicule pileux. Il n'existe pas d'études qui évaluent la sécurité de l'épilation au laser ou à la lumière pulsée pendant la grossesse. Il n'y a aucune preuve ou justification technique que le traitement aurait un effet sur le développement du fœtus ou la grossesse. C'est pourquoi nous vous conseillons d'éviter le laser et la lumière pulsée pendant la grossesse, dans le doute.

L'épilation à lumière pulsée et l'exposition au soleil

Vous devez absolument éviter toute exposition directe au soleil 15 jours avant et après votre épilation au laser ou à la lumière pulsée, en moyenne. Vous devez également utiliser un écran solaire à large spectre (UVA/UVB) avec un FPS de 15 ou plus après les traitements au laser ou à la lumière pulsée pour minimiser les risques.

L'épilation à la lumière pulsée et la peau endommagée

Le bon sens devrait s'appliquer lors de l'utilisation du laser ou d'autres appareils à base de lumière pour l'épilation sur une peau compromise ou endommagée. On évitera ainsi d'épiler une zone blessée ou qui est dans un processus de cicatrisation pour ne pas entamer la guérison.

L'épilation à lumière pulsée et la prise de médicaments

La grande majorité des produits pharmaceutiques qui sont susceptibles de développer une sensibilité anormalement élevée à la lumière du soleil au niveau des yeux et/ou de la peau vont absorber les longueurs d'onde UV (UVA). Il existe un très petit nombre de plantes et de médicaments qui ont un potentiel « photo-toxique » dans les longueurs d'onde visibles. Il est donc possible qu'un supplément alimentaire à base de plantes ingéré ou qu'un médicament ou un cosmétique administré de façon exogène puisse augmenter les effets indésirables après un traitement par la lumière.

Le potentiel photo-toxique est moins probable avec un laser à une seule longueur d'onde qu'avec une lumière pulsée à large bande. Les lasers d'épilation à usage domestique actuels fonctionnent dans le proche infrarouge à 810 nm, où la photo-toxicité est en grande partie négligeable.

Cependant, pour l'IPL, avec des émissions spectrales dans la gamme 450 à 550 nm, il existe un risque évident de photo-toxicité. Les effets secondaires photo-toxiques pourraient se produire de deux façons : le médicament ou le produit cosmétique absorbe la lumière, ce qui entraîne une réaction photo-toxique, ou le médicament ou le produit cosmétique modifie la structure ou la fonction de la peau, ce qui se traduit par une fragilité et une exposition plus élevée aux lésions cutanées.

L'épilation à lumière pulsée et les peaux foncées

Lorsqu'un individu a un teint naturellement foncé (type sub-saharien, métisse, méditerranéen, arabe, indien), il appartient généralement aux phénotypes IV ou IV. Or, ces types de peau ne sont pas compatibles avec l'épilation au laser car le faisceau lumineux ne pourra pas distinguer le follicule pileux de la peau, ce qui pourrait conduire à des brûlures et à une épilation inefficace et incomplète.

L'épilation à lumière pulsée est plus efficace pour les phénotypes IV que le laser. On utilisera alors un filtre lumineux à 80 % avec une énergie maximale de 50 joules, ou un filtre à 100 % avec un maximum de 40 joules. Il ne faut JAMAIS augmenter l'intensité de l'énergie ou réduire les filtres sur une peau foncée, au risque d'exposer l'individu à des brûlures cutanées. Utilisez plutôt plusieurs angles sur la zone à épiler en restant au réglage le plus bas.

Cela permettra de s'assurer que la chaleur supplémentaire va au bulbe pileux sans compromettre l'intégrité de la peau. Il en va de même pour le traitement de la peau au niveau de la zone du maillot pour les personnes à peau claire. En effet, les lèvres, le scrotum et l'anus sont généralement plus foncés que le reste du corps chez les personnes de phénotype I à IV.

A propos du rédacteur

Camille

Curieuse de nature, je parcours le web à la recherche de produits intéressants afin d'en faire profiter la communauté Weeza. Je suis spécialisée dans l'univers de la cuisine, de la beauté et des enfants.