Le désherbage ou « pyrodésherbage » pour un jardin sans mauvaises herbes


Publié par Vincent Catégorie Désherbeur thermique 114 vues
Le désherbage ou « pyrodésherbage » pour un jardin sans mauvaises herbes

Il n'y a rien de plus déprimant que de voir son jardin ou espace vert envahi par les mauvaises herbes ! Si vous êtes un lecteur assidu de Weeza, vous savez déjà que la France est le pays du jardinage par excellence. Selon la dernière étude INSEE en date, nous sommes plus de 17 millions à manier la pelle, le râteau et autres outils d'entretien des espaces verts.

Mais connaissez-vous le désherbage thermique ou « pyrodésherbage » ? Il s'agit d'une belle alternative aux produits chimiques qui vous permettra de vous débarrasser des mauvaises herbes sans prise de tête, en préservant votre santé et votre microenvironnement. Voici tout ce qu'il faut savoir sur cette technique qui vous veut du bien !

Qu'est-ce que le désherbage thermique ?

Le « pyrodésherbage », que certains appellent encore « flammage » est un procédé thermique de lutte contre les mauvaises herbes dans l'agriculture, l'horticulture ou encore les jardins ornementaux. Contrairement à ce que le nom du procédé peut laisser entendre, il ne s'agit aucunement de brûler les adventices, mais plutôt de causer un choc thermique en approchant la buse d'un désherbeur thermique, dont la température peut largement dépasser les 600° C, de la surface du sol. La vie aux alentours de la mauvaise herbe (insectes notamment) n'est pas affectée, pour peu que l'on maîtrise le geste et que l'on dispose d'un modèle suffisamment précis pour ne pas diffuser la chaleur outre-mesure.

Les désherbeurs thermiques peuvent se suffire à eux-mêmes ou être embarqués dans un tracteur pour des utilisations professionnelles. En règle générale, les désherbeurs thermiques permettent d'aboutir au même résultat que les désherbeurs à main, plus classiques, mais réduisent l'effort et le temps nécessaires pour éliminer les mauvaises herbes, surtout sur des grandes superficies. Le désherbage thermique est la méthode la plus écologique de lutte physique contre les herbes indésirables pour protéger les cultures, en ce sens qu'elle évite le recours aux herbicides.

On remonte généralement la première utilisation de la technique du désherbage thermique aux Etats-Unis, au milieu du 19e siècle, notamment dans les champs de maïs et de cotons. Ce procédé disparaîtra progressivement avant de connaître un regain d'intérêt impressionnant depuis les années 1980, parallèlement au développement de l'agriculture biologique. Il faut savoir que le principe consiste simplement à provoquer un choc thermique. La chaleur n'est pas un impératif… puisque le froid extrême peut également provoquer la mort des mauvaises herbes. Des études ont démontré l'efficacité du froid pour limiter la croissance des mauvaises herbes, grâce à ce que l'on appelle le désherbage cryogénique, mais cette technique reste peu pratique et particulièrement coûteuse.

Pour plus de détails, consultez notre article introductif sur le désherbeur thermique.

Comment bien choisir son désherbeur thermique ?

Comme pour tous les outils motorisés, le choix d'un (bon) désherbeur thermique devra répondre à un certain nombre de critères, techniques pour la plupart, que nous avons compilés pour vous dans guide d'achat du désherbeur thermique.

Vous y découvrirez par exemple qu'il y a deux grandes familles de désherbeurs thermiques : les modèles à gaz (à flamme et à infrarouge) ainsi que les modèles à eau (à vapeur et à eau chaude). A chaque type ses avantages et ses inconvénients. Vous allez également apprendre que la superficie que vous devez traiter contre les mauvaises herbes va conditionner le choix du type de recharge de votre désherbeur thermique : une bouteille de gaz (de contenance plus ou moins importante selon l'autonomie souhaitée) ou une cartouche. Les désherbeurs thermiques n'ont pas besoin de recharge, mais ils devront rester branchés sur secteur en permanence, ce qui réduit votre liberté de mouvement.

Le choix du bon désherbeur thermique implique également de trancher sur le gaz à utiliser (si vous n'optez pas pour un modèle électrique) : butane ou propane ? Tout va dépendre de la température ambiante et de la rudesse des hivers dans votre région, car il y a une différence sur la température de gel entre les deux gaz, comme vous allez pouvoir le constater dans notre guide d'achat. Vous devrez également prendre en compte d'autres critères d'achat comme le nombre de buses que propose votre désherbeur thermique, la longueur et le diamètre du tuyau, le prix de vente, la garantie, les avis des utilisateurs, etc.

Où acheter un désherbeur thermique ?

La réponse est nette et sans bavure : sur Amazon ! Comme vous allez pouvoir le constater dans notre tour d'horizon des marques de désherbeurs thermiques, les outils de pyrodésherbage ne sont pas légions dans les enseignes de grande surface spécialisées dans les produits de bricolage et de jardinage.

A l'exception de Leroy Merlin qui propose une petite vingtaine de modèles premier prix, Castorama, Brico Dépôt ou encore Lidl proposent chacune entre un et deux modèles d'appoint qui ne pourront pas grand-chose dans un jardin moyennement envahi par les mauvaises herbes. L'avantage d'Amazon est triple : vous allez pouvoir bénéficier d'un choix très large, vous serez en mesure de lire les avis des utilisateurs (les avis sont vérifiés par la plateforme), et vous bénéficierez de prix ultra-compétitifs avec la garantie du fabricant.

Le grand comparatif des désherbeurs thermiques signé Weeza

Si vous n'avez ni le temps ni l'énergie pour vous documenter, comparer les différents modèles et trancher, faites confiance à Weeza ! Nos équipes ont testé plusieurs appareils et vous proposent deux comparatifs des désherbeurs thermiques : le premier présente notre top des meilleurs modèles, et le second vous propose les désherbeurs thermiques affichant le meilleur rapport qualité – prix.

Désherbeur thermique

A propos du rédacteur

Vincent

Bordelais de 27 ans et touche à tout, je passe mon temps à rédiger des articles sur mes trois passions : la santé, le jardin et le bricolage.