Comment réparer une clé à choc ?


Publié par Vincent Catégorie Clé à choc 15 vues
Comment réparer une clé à choc ?

La visseuse à chocs, clé à choc, clé à air comprimé ou déboulonneuse est un outil électrique ou pneumatique de type « clé à douille » qui fonctionne en stockant de l'énergie dans une lourde masse rotative et en la libérant d'un seul coup par de petits impacts contre l'arbre de sortie. Cela exerce une force beaucoup plus importante sur le boulon ou l'écrou que vous essayez de serrer ou de desserrer.

En somme, la clé à choc est un outil de serrage et de desserrage qui vous facilitera la vie en atelier, et qui s'avérera inévitable si vous devez manipuler des vis, des boulons et/ou des écrous oxydés, grippés ou même cisaillés. Weeza vous propose aujourd'hui de revenir sur les problèmes récurrents de la clé à choc ainsi que les solutions de dépannage pour débloquer la situation.

La clé à choc : un indispensable de la boite à outils moderne !

La réparation d'une clé à choc nécessite un peu de connaissances en bricolage, quelques outils de base et de l'huile de coude. Le fait que cette clé à douille affiche un couple de sortie élevé explique la relative complexité de certaines pannes que le bricoleur devra gérer.

Toute l'utilité de la clé à choc réside dans la facilité de son utilisation et de sa capacité à serrer et desserrer les boulons, les vis et les écrous les plus récalcitrants sans requérir des efforts fatigants de la part de l'utilisateur. C'est pourquoi la réparation devra se faire dans les règles de l'art pour ne pas entamer cette facilité d'utilisation. La source d'énergie la plus courante d'une clé à chocs est l'air comprimé, en plus de l'énergie hydraulique et électrique.

Les clés à choc sans fil ont de plus en plus le vent en poupe, puisqu'elles permettent une liberté de mouvement totale et l'accès à des emplacements difficiles, avec toutefois un compromis sur la puissance. Parce qu'elle s'impose aujourd'hui comme une nécessité dans la boite à outils moderne, la clé à choc peut compter sur une communauté de bricoleurs très active sur le web, permettant au novice de réparer son outil lui-même dans la majorité des cas.

La clé à choc est utilisée dans la plupart des industries modernes, en particulier dans celles où il y a une forte charge de réparation automobile, d'entretien d'équipements lourds et d'assemblage de produits. Cet outil est également utilisé dans les grands projets de construction. En somme, la visseuse à choc sera utile dans toutes les situations qui nécessitent un couple élevé.

Les raisons qui peuvent causer une panne du moteur de la clé à choc sont nombreuses. Voici comment procéder pour débloquer la situation et profiter à nouveau de votre outil.

Étape 1 : inspection et démontage du moteur de la clé à choc

La clé à choc est un instrument compact, ce qui peut causer des frottements et des chevauchements de pièces sur la durée, surtout sur les modèles premier prix et/ou qui ont servi de manière intense et régulière pendant de nombreuses années. C'est ce qui cause la majorité des pannes du moteur. Pour vérifier si la panne provient de ce cas de figure, il faudra démonter le moteur de la clé à choc.

Par l'avant du moteur, soulevez la partie arrière du marteau et retirez les deux rondelles du moteur. Ce dernier est généralement assemblé dans une petite zone : c'est le carter de la visseuse à choc. Une fois les rondelles enlevées, vous pouvez retirer le moteur en saisissant simplement l'extrémité cannelée du rotor et en le tirant vers le haut ou le côté, selon les modèles. N'hésitez pas à y aller franchement. La clé à choc est un outil solide et robuste qui résiste à de gros impacts répétés.

Étape 2 : le nettoyage et la lubrification du moteur de la clé à choc

Le mécanisme d'impact à l'intérieur du boîtier du marteau peut avoir besoin d'un bon nettoyage et d'une bonne lubrification. Utilisez un chiffon propre pour enlever la saleté et la crasse piégées dans la graisse. Munissez-vous d'un lubrifiant pour clé à choc, faites tremper un petit morceau de tissu dedans et appliquez-le sur les petites parties du mécanisme d'impact de votre outil.

Étape 3 : l'assemblage du moteur de la clé à choc

Placez correctement les joints de la douille de la soupape d'inversion dans les contre-dépouilles de la douille de la soupape. La vanne d'inversion doit être humidifiée avec une huile de graissage légère pour s'assurer qu'elle continue à bouger sans à-coups. Installez le ressort de détente de la soupape d'inversion dans le trou approprié. Déplacez la clé à choc de manière à ce que vous soyez face à la poignée et que la clé soit en position verticale. Pour vous assurer que la vanne d'inversion se déplace correctement, faites-la tourner de gauche à droite dans la douille de la paroi arrière de l'extrémité cannelée.

Le bouton de la vanne d'inversion peut à présent être fixé à la vis du bouton. Utilisez un tournevis pour serrer la vis à un couple de 40 à 50 kPa (à mesurer par un manomètre). Si le siège du papillon des gaz (du boîtier papillon) a été mal placé, installez-en un nouveau en le poussant en place à l'aide d'une cheville mesurant 1,2 cm de diamètre environ. Remettez l'ensemble de la gâchette en place dans la douille prévue à cet effet.

Ces trois étapes vous permettront de résoudre l'écrasante majorité des pannes qui peuvent survenir au niveau du moteur de votre clé à choc. Nous estimons le temps de réparation à environ 40 minutes, en fonction du modèle et de votre tour de main.

A propos du rédacteur

Vincent

Bordelais de 27 ans et touche à tout, je passe mon temps à rédiger des articles sur mes trois passions : la santé, le jardin et le bricolage.