Le guide d'achat de la clé à choc signé Weeza


Publié par Vincent Catégorie Clé à choc 11 vues
Le guide d'achat de la clé à choc signé Weeza

La clé à choc est un instrument indispensable dans une boite à outils qui se respecte. Ultra-pratique, il vous permet de serrer et de desserrer les écrous, les boulons et les vis les plus récalcitrants, quand bien même ils seraient grippés, oxydés ou rouillés. Le choix de votre clé à choc doit dépendre de l'usage principal que vous en ferez ainsi que de votre budget.

Les modèles pneumatiques (à air comprimé) recueillent les faveurs des professionnels et des artisans, tandis que les bricoleurs et les chauffeurs préféreront les modèles électriques, moins puissants mais plus maniables. Mais comment choisir votre clé à choc ? Weeza vous propose son guide d'achat avec les principaux critères à prendre en considération. Notez que le critère de la source d'alimentation a été abordé ici.

Avez-vous un compresseur d'air à disposition ?

Lorsqu'il s'agit d'outils situationnels comme les clés à chocs, vous devez tenir compte de plusieurs facteurs. Tout d'abord, disposez-vous d'un compresseur d'air ? Si c'est le cas, nous vous conseillons fortement d'opter pour une visseuse à choc pneumatique (à air comprimé), même si vous avez un besoin ponctuel. La clé à choc pneumatique est ce qui se fait de mieux côté puissance et efficacité, et si vous pouvez en plus économiser sur le prix du compresseur d'air, vous faites une belle affaire.

Si votre besoin concerne surtout des travaux de finition qui implique une limitation maîtrisée de la puissance de sortie de votre outil, optez plutôt pour une clé à choc électrique câblée. Si votre besoin est plutôt en rapport avec la route (changement de roues notamment), optez plutôt pour une bonne clé à choc électrique sans fil.

Le couple de serrage

Le couple est un critère de choix décisif pour les clés à choc. En réalité, on achète une visseuse à choc pour le couple qu'elle est capable de fournir pour serrer et desserrer les écrous, les vis et les boulons. Le couple de serrage est généralement mesuré en pieds-livres, plus rarement en joules. Nous vous conseillons de ne pas opter pour une clé à choc affichant un couple de serrage inférieur à 150 pieds-livres (environ 200 joules).

Impacts par minute et tours par minute

Les impacts par minute sont exprimés par la variable IPM que vous retrouverez sur la fiche produit et la notice du fabricant. Cet indicateur mesure le nombre de fois que le marteau de la clé à choc frappe l'enclume de l'arbre d'entraînement en une minute. Plus l'IPM est élevé, plus l'outil peut desserrer rapidement un écrou serré, avec un couple suffisant, bien sûr.

La vitesse de rotation libre par minute de l'outil décrit la vitesse à laquelle l'arbre d'entraînement tourne sans charge. Elle permet donc d'estimer (de manière plus ou moins précise) la vitesse à laquelle un outil peut retirer ou enfoncer un écrou déjà desserré. Cette mesure n'est généralement pas aussi importante que le couple de l'outil, étant donné le peu de tours qu'il faut effectuer pour retirer un écrou, en règle générale. Mais dans les applications où le temps est un facteur extrêmement sensible, comme les arrêts au stand où chaque fraction de seconde compte, cet indicateur peut faire la différence. A vous donc d'arbitrer.

La taille de la clé à choc

La taille de votre outil est également un facteur important à prendre considération. Il devra être rapporté aux tâches qui vous incombent. Pour la plupart des travaux dans le secteur automobile, on optera pour une clé à choc d'un demi-pouce. D'ailleurs, cette taille standard convient généralement à toutes les applications courantes. Les clés à chocs linéaires et les clés à chocs angulaires sont souvent dotées d'arbres d'entraînement plus petits (3/8" ou 1/4", généralement). Elles permettent ainsi d'atteindre des emplacements étroits.

On retrouve les arbres d'entraînement de 3/4 de pouce dans les clés à chocs à poignée pistolet. En revanche, les modèles de 1 pouce sont limités aux grandes poignées de pistolet et aux clés à chocs linéaires avec des poignées en forme de « D ». La plupart des clés à chocs dotées d'un moteur de cette taille ont souvent une deuxième poignée, ce qui permet une meilleure prise en main et une bonne stabilité.

Pour les écrous et les boulons plus imposants, les clés à chocs 1,25 pouce ou plus sont généralement nécessaires. Elles embarquent généralement des poignées en « T ». Au-delà de cette taille, nous entrons dans le champ des chantiers et des travaux industriels. Il existe des clés à chocs dont le diamètre d'entraînement dépasse les 3,5 pouces. Ce sont généralement des clés à chocs surdimensionnées avec des poignées en forme de « T », dont la forme commence à ressembler davantage à un marteau-piqueur qu'à un outil à main.

Les caractéristiques de réglage du couple

Si vous devez fixer des écrous et des boulons à l'aide de votre clé à chocs, n'oubliez pas qu'il peut être facile d'appliquer un couple de serrage trop important à un élément de fixation sans que vous le remarquiez. Si vous appliquez un couple de serrage trop important à un écrou ou à un boulon, vous risquez de tordre ou de cisailler l'élément rotatif, ce qui rendrait le retrait très difficile.

Dans le pire des cas, vous pouvez tordre et casser la tête du boulon, ce qui vous compliquera la tâche avec une perte de temps évitable. Les clés à choc qui proposent des réglages de vitesse et des niveaux de couple graduels permettent de jauger la puissance de sortie et de calibrer le travail pour éviter ce type de problème.

A propos du rédacteur

Vincent

Bordelais de 27 ans et touche à tout, je passe mon temps à rédiger des articles sur mes trois passions : la santé, le jardin et le bricolage.