Bien choisir son babyphone vidéo


Publié par Camille Catégorie Babyphone 266 vues
Bien choisir son babyphone vidéo

La vidéo est une fonction que l'on a ajouté aux babyphones pour atteindre la cible des parents qui ne sont pas rassurés par l'audio. Le défi pour les fabricants était de taille : faire passer un flux vidéo sans (trop) de latence avec une qualité correcte, sans fil et surtout à  une portée de transmission au moins égale à  celle proposée par les babyphones audio. Aujourd'hui, on peut dire que le pari est réussi pour certains fabricants comme Philips, Babymoov, Samsung, Tomy ou encore Motorola, même si on peut déplorer quelques inconvénients communs comme la faible autonomie, la qualité de l'image au regard des standards des smartphones et des tablettes, la connectivité souvent décevante et le manque de fonctionnalités originales.

Heureusement, les derniers modèles sortis en 2017 ont apporté un vent de fraicheur sur un marché qui a longtemps fait preuve d'uniformité et d'indifférenciation entre les produits. Quand il s'agit d'acheter un moniteur vidéo pour bébé, les parents font souvent leur choix selon le critère du prix, tant les caractéristiques techniques semblent inaccessibles pour le grand public.

C'est pour cette raison que nous vous proposons un guide d'achat complet pour choisir le meilleur babyphone vidéo en fonction de votre besoin réel. Découvrez les 10 critères essentiels pour un babyphone vidéo qui garantira à  votre bébé les conditions nécessaires à  un épanouissement total à  la maison !

Les 10 critères de choix d'un babyphone vidéo

#1 La sécurité

Il faut savoir que certains babyphones sont une véritable passoire en matière de sécurité. Ils peuvent révéler à  vos voisins l'intimité de votre foyer par le biais des transmissions audio et vidéo. Un babyphone laxiste va permettre aux étrangers de voir votre bébé et sa chambre sans votre permission. C'est pour cette raison que nous avons choisi de faire de la sécurité le premier critère de choix.

La première chose à  faire est donc de préférer, dans la mesure du possible, les babyphones vidéo numériques qui embarquent la technologie Digital Enhanced Cordless Telecommunications ou DECT. Cette norme de téléphonie numérique sans fil est utilisée pour les communications vocales et propose un profil de sécurité avancé : la voix est codée en ADPCM à  32 kbit/s selon la norme G.726, un chiffrement assure une meilleure confidentialité et trois niveaux de protocoles renforcent la protection des données personnelles. Enfin, si le babyphone vidéo que vous convoitez fonctionne via une application iOS ou Android, assurez-vous que l'accès au flux vidéo est protégé par un mot de passe qui compte des lettres (majuscules et minuscules) et des symboles.

#2 Le risque des interférences

Quoiqu'en disent les fabricants dans leurs campagnes de promotion, les babyphones, qu'ils soient audio ou vidéo, entrent en interférence avec les ondes émises par les autres appareils électroniques de la maison comme les téléphones portables, les ordinateurs, la télé, les routeurs internet, etc. En effet, les moniteurs bébé vidéo utilisent souvent les mêmes fréquences que les autres appareils électroniques. Résultat : des grésillements, un effet larsen plus ou moins insistant et toutes sortes de parasites qui viennent compliquer la communication entre vous et bébé.

Pour limiter les risques d'interférences et maximiser ainsi vos chances d'aboutir à  une communication fluide, préférez les babyphones numériques dotés de la technologie DECT. Comment savoir si un babyphone est équipé ? Dans 99% des cas, le fabricant communique dessus sur le boitier et sur la fiche du produit. La plupart des babyphones vidéo utilisent une fréquence de 2,4 GHz, mais certains utilisent la 900 MHz ou a fréquence DECT 1,9 GHz.

#3 Taille du moniteur de contrôle de votre babyphone vidéo

Ici, tout dépend de votre besoin car il y a deux écoles : les utilisateurs qui souhaitent disposer d'un écran de contrôle mobile que l'on transporte un peu partout, du jardin au garage en passant par le salon, via un clip de ceinture, puis il y a ceux qui souhaitent un écran de contrôle fixé au mur qui permet, en un coup d'œil, de voir que bébé est en sécurité. La taille de l'écran du moniteur de contrôle va donc obéir à  l'un de ces deux critères.

La mobilité sera favorisée par un écran de taille réduite (environ 1,5 pouce), le côté sédentaire et la visibilité par un grand écran LCD (autour de 3,5 pouces). La taille du moniteur n'aura toutefois aucune importance si vous optez pour un babyphone vidéo qui se connecte au réseau Wifi : dans ce cas, c'est votre smartphone (votre tablette ou tout autre terminal mobile) qui jouera le rôle d'écran de contrôle. Vous favoriserez alors la mobilité ou le confort des yeux à  loisir.

#4 Les contrôles de base sur le moniteur de contrôle

A moins d'opter pour un babyphone Wifi à  une seule unité (que vous allez donc contrôler via un terminal mobile comme votre smartphone, votre tablette ou votre ordinateur portable), évitez de faire l'erreur de vous concentrer uniquement sur les caractéristiques techniques et la performance affichée par le capteur. En effet, le moniteur de contrôle (également appelé  unité parent ) a son rôle à  jouer. Les commandes dont vous aurez besoin sont les suivantes : contrôle du volume des sons transmis par le capteur disposé dans la chambre de bébé et des sons des différents bips (batterie faible, perte de signal, dépassement de la température moyenne, etc.), contrôle de la luminosité et activation ou désactivation du flux vidéo.

Ces fonctionnalités peuvent sembler basiques, mais elles sont loins d'être systématiquement présentes sur tous les babyphones vidéo, notamment celle qui concerne la désactivation du flux vidéo. Pourtant, son importance est capitale : elle vous permet d'économiser de l'énergie et de booster l'autonomie de votre babyphone. De plus, le fait de ne pas pouvoir éteindre l'écran lumineux pendant la nuit peut empêcher certains parents de dormir confortablement.

La disposition des boutons sur le moniteur de contrôle doit obéir aux règles de base de l'intuitivité et de l'ergonomie. C'est un critère important car vous aurez souvent à  manipuler votre moniteur de contrôle dans le noir.

#5 Les critères de la caméra

Bien que les fabricants en font un élément publicitaire à  mettre en avant, le fait que l'écran diffuse en couleur n'est pas vraiment une fonction cruciale car votre objectif n'est ni artistique ni esthétique. Vous pouvez toujours voir si bébé dort profondément ou s'il est agité sur une vidéo en noir et blanc. Assurez-vous plutôt que votre babyphone vidéo est équipé d'une caméra à  vision nocturne infrarouge pour surveiller bébé la nuit et lorsqu'il fait sa sieste sans le déranger avec une source lumineuse qui pourra altérer son sommeil.

Quasiment tous les babyphones vidéo de milieu de gamme permettent de contrôler l'angle de la caméra depuis le moniteur de contrôle, avec le plus souvent une fonction de zoom x2.

#6 La question de la portée de transmission

Les babyphones vidéo ont généralement une portée inférieure aux babyphones audio. La question de la portée est centrale car si vous habitez une grande maison et que la chambre de bébé est plutôt éloignée du salon, de la cuisine, du garage ou du jardin, votre babyphone ne pourra remplir son rôle car les signaux envoyés par le capteur ne seront pas correctement captés par le moniteur de contrôle. D'un autre côté, opter pour un babyphone à  portée élevée dans un petit appartement se traduira par une déperdition d'énergie et une consommation électrique peu optimisée.

Il faut également prendre en compte le fait que les fabricants affichent ce que l'on appelle une portée maximale de transmission théorique. Si la fiche produit indique une portée de 300 mètres, sachez que vous ne pourrez probablement jamais réaliser cette performance car elle correspond à  la situation où il n'y a aucun obstacle entre le moniteur de contrôle et l'unité  bébé . Il n'y a pas de règle fixe, mais le fait de diviser la portée maximale de transmission par 5 permet d'approcher de la portée réelle. Si vous avez des murs plus épais que la moyenne, divisez plutôt la portée maximale par 7. Un babyphone vidéo doté d'une portée de transmission réelle de 30 mètres fera l'affaire, à  moins que la pièce de bébé soit à  l'étage et qu'elle soit éloignée de la pièce où vous occupez le plus clair de votre temps. Dans ce cas, dirigez plutôt vers des babyphones vidéo avec une portée réelle d'une centaine de mètres. Naturellement, le prix augmente avec la portée.

#7 La présence ou pas à  la maison

Le critère de la portée maximale de transmission devient inutile si vous souhaitez surveiller votre enfant quand vous êtes au travail ou, plus généralement, loin de la maison. Dans ce cas, il vous faut un babyphone vidéo capable de se connecter au wifi, à  la 3G et à  la 4G. Ces babyphones ont pour moniteur de contrôle votre téléphone portable ou votre tablette et vous permettront de recevoir les flux audio et vidéo partout où vous avez accès à  une connexion internet. Vous pouvez d'ailleurs partager ce flux avec votre conjoint, vos amis et votre baby-sitter.

#8 L'extensibilité des caméras

Si vous attendez des jumeaux ou si vous comptez avoir plus d'un enfant dans un avenir proche, la question de l'extensibilité du capteur vidéo devient pertinente. En effet, vous allez devoir vérifier que le babyphone vidéo que vous convoitez peut supporter l'ajout de caméras externes, et que le moniteur de contrôle permet de diviser l'écran ou de switcher entre les différentes caméras pour surveiller de façon simultanée deux pièces différentes ou pour avoir deux angles de vision opposés. Les caméras d'extension ne sont pas livrées par les fabricants. Prévoyez donc cela dans votre budget global.

#9 L'autonomie du babyphone vidéo

Il n'y a rien de plus frustrant que de se réveiller et de constater que le moniteur de contrôle s'est éteint pendant la nuit, surtout lorsque vous avez pris le temps de paramétrer le capteur pour vous alerter par un signal sonore dès qu'un évènement inhabituel se produit dans la chambre de bébé. Pour éviter ces contretemps, il faut faire le choix d'un babyphone vidéo avec une autonomie suffisante, au moins supérieure à  8 heures pour pouvoir tenir toute la nuit.

A défaut, optez pour un babyphone vidéo qui dispose d'une fonction d'économie d'énergie pour booster l'autonomie, ou alors qui peut basculer sur un mode  audio uniquement  pour pouvoir toute la nuit. Certains babyphones vidéo proposent une fonction VOX ou  déclenchement à  la voix  qui maintient le moniteur de contrôle en veille pour le déclencher une fois qu'un son significativement fort est capté dans la chambre de bébé.

#10 Les alertes et les signaux divers

Pour surveiller bébé efficacement il va falloir éviter au maximum les temps morts. Il s'agit des moments pendant lesquels bébé reste sans surveillance sans que vous ne soyez au courant. Cela arrive par exemple lorsque le moniteur de contrôle se décharge (et que vous l'avez configuré sur la fonction VOX), lorsque le signal est perdu entre le moniteur et le capteur placé dans la chambre de bébé, etc. Pour éviter cette situation, préférez un babyphone vidéo qui inclut des systèmes d'alerte sonore qui vous notifient dès que la batterie est faible ou si le signal est perdu.

De même, assurez-vous que le babyphone vidéo que vous souhaitez acquérir dispose d'au moins 3 LEDs qui indiquent visuellement l'intensité du son capté dans la chambre de bébé. C'est une fonctionnalité essentielle pour les parents sourds et malentendant, mais aussi si le moniteur de contrôle se trouve dans une pièce bruyante qui noie le son diffusé par les haut-parleurs. L'objectif ici est donc d'éliminer ces temps morts pour que bébé soit constamment sous surveillance.

A propos du rédacteur

Camille

Curieuse de nature, je parcours le web à la recherche de produits intéressants afin d'en faire profiter la communauté Weeza. Je suis spécialisée dans l'univers de la cuisine, de la beauté et des enfants.